Don't Starve ou l'art de survivre à son cerveau.

Don't Starve est un jeu de survie en milieu hostile qui demande au joueur de posséder de bonnes compétences cognitives. Il vous faudra ainsi mobiliser votre organisation, votre contrôle inhibiteur, votre mémoire à court terme et autres fonctions cognitives. Et si vous ne le faites pas? Vous mourrez.

Si vous présentez des difficultés cognitives, pas de panique, en analysant ce qu'il se passe dans votre cerveau en jouant à Don't Starve, je vous donne les clefs pour bien vivre sa survie.



Le jeu


Don't Starve est un jeu dont l'objectif est très simple: ne pas mourir. Simple en principe, beaucoup moins en pratique.

Au départ, vous incarnez Wilson. Par la suite, vous aurez le choix du personnage, en sachant que chacun à ses particularités. Vous vous réveillez dans un monde généré aléatoirement et c'est parti, le jeu débute. On ne vous donnera aucune explication, vous n'aurez aucune aide, tout repose donc sur votre cerveau.

Vous avez toutefois quelques informations à votre disposition: le moment de la journée, votre état de faim, de santé mentale et votre santé physique. Vos premiers objectifs seront de faire du feu (sans quoi un monstre vous attaquera une fois la nuit tombée) et de trouver de la nourriture. Par la suite, il vous faudra établir un campement et vous préparer à l'hiver. Evidemment, vous rencontrerez des monstres au passage (eh oui, sinon c'est trop facile).

Vous disposez dans le jeu d'un inventaire avec un nombre de places limité et d'un "atelier' qui vous permettra de fabriquer moultes objets bien pratiques.


A gauche: votre "atelier"; en bas à droite et en bas votre inventaire; en haut à droite les indicateurs de temps et de santé. Au milieu, un campement bien établi.


Mon cerveau

(Si vous souhaitez en savoir plus sur les fonctions cognitives, je vous invite à consulter cet article)


Organisation & priorités.

Dans ce jeu, il vous faudra gérer votre nourriture, vos ressources, votre campement tout en évitant de vous faire tuer par des monstres. Votre monde est immense et il est facile de se retrouver à perpette les oies sans s’en rendre compte. Il vous sera ainsi primordial d’établir vos priorités et de définir des objectifs à court, moyen et long terme.


Contrôle inhibiteur.

  • L’impatience : bien gérer son temps est un élément important dans ce jeu. Mais aller trop vite ne vous rendra pas service, bien au contraire. Alors prenez votre temps sans en perdre pour autant.

  • La distractibilité : Il vous faut 20 brindilles. Vous allez en foret et vous commencez à en ramasser. Et là vous voyez une carotte et en allant la prendre vous voyez plus loin des baies et de fil en aiguille la nuit arrive et vous n’avez toujours pas vos brindilles. Pour éviter cela, garder en mémoire votre objectif et résister à l’envie de dévier de trajectoire.

  • La curiosité: Rappelons le: vous êtes en milieu hostile. Evitez donc d'aller voir (ou d'attaquer!) le tentacule géant qui sort du sol. Réfléchissez avant d’agir (réfléchir = 30 secondes, mourir et tout recommencer = beaucoup plus long)

  • L'ici et maintenant: votre ventre gargouille, la faim vous tiraille et vous avez de belles carottes dans votre inventaire. Que faites vous? Vous les mangez toutes et on verra bien après? Ou vous rationnez prudemment (mais pas trop) votre stock? Anticipez un maximum que ce soit à court ou long terme.

Flexibilité cognitive.

Comme si partir de rien et évoluer dans un environnement plein de monstre n'était pas suffisant, il arrivera que vous soyez confronté à des IMPREVUS. Votre campement brûle 3 jours avant l'hiver. Que faites vous? Une bonne flexibilité cognitive vous permettra de générer rapidement des solutions alternatives et pourra vous éviter certains Game Over frustrants.


Mémoire à court terme.

Le jour se lève, vous partez chercher des ressources. Qu’est ce qu’il vous faut, combien, où, pourquoi ? Sur le trajet j’aperçois de la nourriture mais comme je ne me laisse pas distraire, je garde en mémoire la position et je reviendrais après. Être capable de maintenir activement les informations en mémoire vous évitera de perdre du temps, de vous perdre, de vous disperser, etc.


Attention divisée.

Focaliser toute son attention sur son personnage ne vous rendra pas forcément service. Vous risqueriez de passer à cotés d'éléments importants, aussi bien visuels que sonores. Donc pensez à toujours garder un œil et une oreille sur ce qu’il se passe autour de vous.


Fonctions visuo-spatiales.

Votre environnement est vaste, les ressources sont nombreuses, les oiseaux vadrouillent… Vous aurez beaucoup à observer que ce soit autour de vous ou sur la carte. Disposer de bonnes compétences visuo-spatiales vous permettra de repérer rapidement ce qu’il vous faut.



- Evidemment ce jeu mobilise encore d’autres fonctions cognitives (mémoire à long terme, concentration, attention sélective, etc…). Je vous en ai exposé quelques unes mais n’hésitez pas à me dire si vous souhaitez que je creuse encore plus le sujet.


Mon avis


En jouant la première fois au jeu, j'ai été assez déstabilisée par l'absence d'explications. J'ai essayé de découvrir le jeu par moi même et puis je suis morte avant la nuit. Autant vous dire que je suis morte un bon nombre de fois (curiosité, procrastination, imprévus, panique...).

Donc, fainéante comme je suis, j'ai passé pas mal de temps sur Google et Youtube pour comprendre comment bien vivre ma survie. Cela ne m'a pas empêché de mourir encore.

A partir du moment où j'ai mieux compris ce que je devais faire pour survivre, j'ai commencé à prendre beaucoup de plaisir en jouant à ce jeu. La frustration est devenu un moteur et m'a poussé à aller de plus en plus loin. J'ai élaboré des plans d'actions que j'ai révisés plusieurs fois jusqu'à en trouver un qui tenait la route. J'ai pris plaisir à établir mon campement et je me suis beaucoup amusée à découvrir le jeu et ses surprises (~j'ai brulé mon campement parce qu'un sapin géant pas très amical me courrait après).



L'avis des autres


" Pour les premières parties, il était assez difficile de bien jouer et de survivre longtemps vu qu'il faut essayer plusieurs fois pour bien prendre en main et gérer toutes les facettes du jeu mais ça reste finalement assez intuitif et bien construit. Ca demande juste de l'entraînement.

Globalement, j'ai beaucoup apprécié le jeu, ses graphismes à la Tim Burton et sa bande son. Le gameplay est cool, la mécanique se gère vraiment bien et tout est bien pensé."

Mathieu, 27 ans, psychologue spécialisé en neuropsychologie.


Conclusion


En bref je recommande vivement ce jeu, que vous n'aurez vite plus envie de lâcher une fois que vous aurez compris les rouages.

Et si jouer tout seul vous ennui, il existe Don't Starve Together qui permet de survivre avec ses amis (et là on peut ajouter l'aspect communication et collaboration).


567 views0 comments

Recent Posts

See All