Les fonctions cognitives en bref

Les fonctions cognitives, ce sont les processus cérébraux par lesquels nous recevons les informations sur notre environnement, les traitons, les manipulons, les communiquons et s’en servons pour agir.



Les fonctions exécutives.

Composées d'un ensemble de compétences, elles nous permettent de gérer des situations nouvelles ou complexes.


La planification: Permet d'établir des priorités et de s'organiser de manière efficace.

En cas de trouble, une personne va atteindre son objectif de manière désorganisée, en commençant par la fin, et peut perdre beaucoup de temps


Le contrôle inhibiteur: Permet d'ignorer des informations non pertinentes, que ce soit des paroles, des objets ou des pensées.

En cas de trouble, une personne peut, entre autres, avoir du mal à inhiber ses envies, à réfléchir avant d'agir ou à suivre une conversation.


La flexibilité cognitive: Permet de jongler entre deux ou plusieurs tâches et de s'adapter aux changements.

En cas de trouble, une personne peut avoir des difficultés à gérer la frustration. Elle peut réagir de manière disproportionnée à un imprévu. Ou elle peut encore ruminer une idée, une situation ou une envie pendant longtemps.


La déduction de règle: Permet de résoudre des problèmes en se basant sur les éléments qui sont à notre disposition.

En cas de trouble, un personne peut avoir des difficultés à compléter des suites logiques ou à résoudre des casses tête.


La vitesse de traitement: Permet de traiter un certain nombre d'informations en un temps donné.

En cas de trouble, une personne peut être lente dans la réalisation d'une tâche, sans qu'il y ait de difficulté en lien avec la tâche elle même.


L'attention


Soutenue

Permet de mobiliser son attention sur une tâche pendant un temps plus ou moins long.

En cas de trouble, une personne peut avoir des difficultés à suivre un film, lire un livre ou faire un jeu.


Sélective

Permet de focaliser son attention sur les informations qui pertinentes sans se laisser perturber par celles qui ne le sont pas.

En cas de trouble, une personne peut faire des erreurs d'étourderies (faute d'orthographe, mettre du sel à la place du sucre, etc...).


Divisée

Permet de partager son attention sur plusieurs informations à la fois.

En cas de trouble, il peut être difficile d'écrire un SMS tout en parlant à quelqu'un.


La mémoire


A court terme

Permet de maintenir et manipuler des informations sur une courte période de temps.

En cas de trouble, une personne peut avoir des difficultés à maintenir une adresse le temps de la rentrer dans son GPS ou à se souvenir de combien de grammes de farine il lui faut.


A long terme

Permet de maintenir en mémoire nos souvenirs, nos connaissances, nos apprentissages.

En cas de trouble, une personne peut avoir du mal à se remémorer sa leçon apprise la veille, le nom de son médecin traitant, etc...


La cognition sociale

Permet de se mettre à la place des autres, d'avoir de l'empathie, de reconnaitre et interpréter les émotions des autres, de comprendre les règles sociales implicites etc.

En cas de trouble, une personne peut être maladroite dans la communication, avoir du mal à comprendre pourquoi son ami est vexé, etc.


Fonctions visuo-spatiales

Permettent de s'orienter dans l'espace, de traiter visuellement son environnement. Un peu comme un GPS.

En cas de trouble, une personne peut avoir des difficultés à estimer les distances, se repérer sur une carte, etc.


Attention, cet article n'est pas exhaustif. Si vous souhaitez approfondir le sujet, je vous invite à aller voir Hector le Raptor et la Cogmobile.




151 views0 comments